Sur le site de Lesches-en-Diois, aux alentours du village et sur les hauteurs, le visiteur peut découvrir des croix, témoins de la ferveur chrétienne d’antan et du passage de missions religieuses. Il en existe cinq : au sommet du dôme marneux de Chaitieu, au col Lagier dominant le hameau des Granges, au lieu-dit La Croix en périphérie ouest du village, une autre à l’entrée est en amont du parking et une au Charel près du Monument aux Morts.

La croix de Chaitieu:

Croix de Chaitieu

Elle se dresse en haut de la raide pente grise qui mène au plateau de Chaitieu, face au village sur lequel elle semble veiller. Avec les intempéries et l’usure du temps (un siècle et demi), l’ensemble s’était fragilisé et comme sa disparition du paysage était inenvisageable, il a été décidé de la remplacer.

C’est en bois de mélèze que la nouvelle a été fabriquée par René et Jean-Pierre. Pesant plus de 180 kgs pour 6 mètres de hauteur, une question vient tout de suite à l’esprit : comment a-t-elle pu se retrouver sur Chaitieu?

Sans tour de magie, le dimanche 15 juillet 2012 s’est opéré son transfert du Charel au sommet du dôme.

Dès le début de la matinée s’est déroulée derrière l’église une brève cérémonie au cours de laquelle René le sculpteur et Liliane ont rappelé le contexte et la genèse de l’événement ainsi que sa dimension religieuse, entourés des villageois, de leur famille et de leurs amis venus pour certains de villages voisins. Puis Guy Miel, le diacre diois de la paroisse de Saint-Marcel, a béni la croix appuyée contre l’abside et sur laquelle est gravé “Je suis la Lumière du monde”.

Elle fait bien sûr partie intégrante du paysage leschois mais pour le chrétien, c’est un véritable symbole comme le soulignait l’abbé Rochette, curé du village en 1860, dans un texte lu pour l’occasion: “la croix est l’étendard du chrétien dans les combats de la foi, le motif de son espérance, l’objet de son amour et le gage de son salut.”

Jean-Pierre positionne la croix sur les fourches

La cérémonie terminée, après une délicate opération de chargement, la lourde pièce de bois a quitté le Charel sur des fourches attelées à un tracteur conduit par Philippe et suivi par l’assistance.

Le convoi exceptionnel a remonté la pente ouest de Chaitieu le plus haut possible puis, après avoir été précautionneusement déposée sur le sol, la croix a été portée à l’aide de cordes par les hommes jusqu’à l’emplacement de l’ancienne sur le plateau. Enfin, par un système de haubans et de cordages, ils réussirent à la lever dans le trou préparé la veille. Avant de le refermer, l’extrémité en bois enterrée a été badigeonnée de goudron et une boîte métallique déposée au fond. Elle contient des reliques de l’ancienne, clous et morceaux de bois ainsi qu’ un texte rédigé sur place et décrivant l’événement ; signé par les participants, il représente un   message destiné aux générations futures.

Après la consolidation de l’édifice, Liliane a fait retentir le cor et c’est alors que les cloches de l’église s’affolèrent dans une volée joyeuse et symbolique.

S’en suivit un pique-nique convivial et partagé auquel avait tenu à participer Yves Armand arrivé par une petite sente sur la pente est et représentant fièrement les Anciens du village restés au Charel.

Un an plus tard, la croix en bois vieillissante du col Lagier a, elle aussi, été remplacée dans les mêmes conditions. Bien que très haute, elle est dissimulée par les arbres sauf pour un œil averti.

Comme pour celle de Chaitieu ont été laissés à proximité les vestiges en bois de celle qui avait cédé la place. Sur la branche horizontale, le promeneur peut lire ” Vous êtes le Sel de la terre”.

Un an encore plus tard, a été inauguré le nouvel ensemble de la croix du lieu-dit La Croix, en amont de la route, juste avant l’entrée ouest du village. Elle n’est pas en bois mais en fonte sculptée ornée de volutes et repose sur un lourd bloc de pierre (375 kgs) fourni par des amis provençaux et orné de l’emblème de Charles de Foucauld (“une croix qui germe un cœur d’amour”). Après la bénédiction du diacre Guy Miel, toute le monde s’est ensuite retrouvé sur le Charel pour le traditionnel pique-nique de partage.

Croix Lieu-dit La Croix

Ces trois croix ont une caractéristique particulière, leur alignement mais quelle en est la véritable signification?

Une autre croix en fonte sculptée se trouve au-dessus du parking aménagé à l’entrée est, à la croisée de trois chemins,  et a bénéficié aussi d’une restauration.

Croix entrée est Lesches

Enfin, sur le Charel, près du monument aux Morts, se dresse, face à celle de Chaitieu, une cinquième croix métallique remontant au passage d’une mission religieuse en 1886 et à proximité de laquelle veillait un peuplier centenaire victime d’une tempête en 1986.

felis velit, lectus eleifend elit. mi, ante.