Il est d’étranges soirs où les fleurs ont une âme  Albert Samain (Au jardin de l’Infante)

Au printemps et jusqu’aux toutes premières semaines de l’été, les différentes couleurs des arbres qui fleurissent et des fleurs qui ponctuent ou tapissent les champs, le bord des chemins et les coteaux donnent un air de fête à l’environnement. Du rouge du coquelicot au blanc de la phalangère à fleurs de lis, aux violets particuliers des orchis brûlé ou peint et du lys martagon, au jaune des genêts et des tulipes sauvages en passant par le bleu des gentianes, de la cupidone ou de l’aphyllante de Montpellier, la flore est magnifique et ravit le promeneur.

Voici une série de photos illustrant cette richesse:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

dictum Praesent neque. ut ultricies massa tristique libero id diam Praesent in