Samedi 04 août 2018 jour de fête pour une centenaire !

En effet, Suzanne Sterbecq-Warrot avait convié sur la place du Charel sa famille, ses amis et les villageois pour célébrer ses 100 ans.

Qui eût pu imaginer en ce 04 août 1918, jour de sa naissance à Avranches (Manche), qu’un siècle plus tard elle commencerait sa journée par un vol en ULM au-dessus de ce plateau leschois ?

Le parcours de sa riche et longue vie a été retracé par le Maire du village, Bernard Buis, dans un discours clôturé par la lecture d’un texte de l’Académicien Jean d’Ormesson sur l’Existence.

Après une enfance dans le Nord, à Anor, et un mariage en 1947, elle habite Paris et devient mère de cinq enfants dont trois sont présents en ce jour mémorable.

Sa carrière s’est déroulée dans l’Education Nationale (administration du CNRS) à Paris et s’est terminée à Marseille.

Malheureusement la vie est rarement un long fleuve tranquille et la sienne a été marquée par la perte de son époux et de deux fils ; d’ailleurs le plus jeune qui avait acheté une maison à Beaurières, lui a fait découvrir la Drôme et le Diois en particulier.

Ayant apprécié le site de Lesches elle décide d’en devenir une résidente permanente dès la retraite et achète ainsi une vieille grange en bordure de la route, face à la belle vue imprenable sur les prés, Chaitieu et Pié Plat. Elle est devenue, après restauration, un havre de paix et d’accueil pour la famille, les amis et Francis son compagnon.

Ces cent ans ont été parfois douloureux mais en tout cas denses : certes la fin d’une guerre puis celle des années 1940 mais aussi l’arrivée de la téléphonie, de l’électricité et de l’eau courante dans les demeures, du Minitel, d’Internet qu’elle utilise, sans oublier le vol en ULM qu’elle affectionne ni surtout ce droit de vote accordé aux femmes le 21 avril 1944, étape importante dans la reconnaissance de leurs responsabilités. D’ailleurs, elle n’a jamais raté un vote dans la Commune, suivant un rituel immuable rythmé par la venue de Francis, à 8 h ou à 18 h et si elle ne pouvait être présente, c’est Mireille qui la représentait.

A la fin de la cérémonie, le Maire, au nom de la Commune, offrit un bouquet de fleurs à Suzanne ainsi qu’un repas pour deux personnes au Bistrot.

Voici l’article que lui a consacré Le Journal du Diois et de la Drôme :

Les 100 ans de Suzanne JDD
massa venenatis ultricies libero ut ut ut Donec mi, porta. luctus tempus